« Il faut être vigilant sur la cohérence entre ce que l’on dit et ce que l’on vit »

Featured Video Play Icon

Sabine Bonnard est Group Chief HR Officer et Laurent Fabres est Group HR Operations and integration Director. Tous deux travaillent chez EGIS. Ils partagent avec nous la situation, la vision et quelques uns de leurs projets stratégiques RH.

 

« Il faut être vigilant sur la cohérence entre ce que l’on dit et ce que l’on vit : « ce qu’il y a sur les murs, ce qu’il y a dans les murs …! ».

Voilà comment Sabine introduit le sujet de la marque employeur et au-delà, d’un des rôles des RH dans une entreprise. EGIS est une marque peu connue du grand public et pourtant EGIS est un acteur international de l’ingénierie de la construction et des services à la mobilité.

EGIS c’est 16 000 collaborateurs dont deux tiers travaillent à l’international avec un fort développement en particulier dans quatre pôles géographiques majeurs : l’Inde & l’Asie, le Moyen-Orient et l’Amérique du sud
Avec une stratégie de croissance cadencée – ne serait-ce que sur l’année écoulée, EGIS a réalisé 8 acquisitions – le recrutement et la mobilité sont deux enjeux majeurs des équipes RH.

Autre singularité d’EGIS, les métiers sont aussi divers que les projets ! Les domaines d’activité d’EGIS vont des infrastructures de transport à l’aménagement des villes résilientes et intelligentes, les énergies, mais aussi l’exploitation des aéroports et autoroutes, les services innovants liés à la mobilité . En découle une diversité des métiers : ingénieur, commercial, expert sectoriel, économiste, consultants, management de projet, spécialistes de l’infrastructure, du bâtiment, des systèmes, des data, ou de l’environnement,…

Comme nous le rappelle Laurent, cette année encore, EGIS prévoit de recruter dans le monde 1800 personnes. Entre les acquisitions et l’arrivée de nouveaux talents, l’enjeu, précise Sabine, est « la croissance congruente de la marque unique ». Comment garantir, au rythme de la croissance souhaitée, la robustesse de la culture commune du groupe vécue et exprimée à travers ses trois valeurs : une entreprise responsable, humaine et créative.

Avec la pandémie, l’ensemble du processus du recrutement a été digitalisé, comme nous le présente Laurent, qui explique que l’ensemble des offres à pourvoir sont actuellement visibles sur le site carrières du Groupe. En interne, l’enjeu, rappelle Sabine, est la connaissance des profils et de projets personnels des équipes pour mobiliser très rapidement la bonne personne sur des projets d’envergure parfois à l’autre bout du monde, pour des missions souvent longues. Avec, en général, que peu de semaines pour opérer. La plateforme interne de recrutement permet à tout candidat de postuler simplement et rapidement. Dans l’objectif de renforcer le dispositif ajoute Laurent, un large projet d’identification des compétences est en cours de déploiement. Il permettra à tout moment de connaître les compétences existantes en interne pouvant être utiles rapidement dans le cadre d’un nouveau projet.

Enfin ajouté à cela, le 1er forum de la mobilité internationale a eu lieu cette année. 100% digital, il était structuré en trois temps permettant un réel accompagnement des collaborateurs : information sur les dispositifs de mobilité, retour d’expérience de la mobilité, témoignages métiers et webinars d’accompagnement personnel donnant des méthodes pour outiller les collaborateurs dans leur projet et rencontres avec les recruteurs du groupe. Un vrai succès !

Côté digitalisation, celle des process RH continue. Le travail à distance renforce les enjeux de cybersécurité et la vigilance à maintenir pour nourrir le collectif, les liens et l’énergie des relations dans une organisation de travail différente.