L’apprentissage a le vent en poupe

Cette année, le Hiring Lab, institut de recherche d’Indeed, a constaté un intérêt grandissant pour l’alternance et l’apprentissage sur le marché du travail français, tant du côté des employeurs que des candidats. En effet, à la sortie du confinement, la proportion des offres d’apprentissage parmi la totalité des offres d’emploi publiées sur Indeed augmente nettement par rapport aux années précédentes. Les récentes réformes (aides incitatives au recrutement d’un apprenti) et l’opportunité pour les jeunes d’acquérir de l’expérience en temps de crise peuvent expliquer cet engouement.

Du côté des offres, l’impact du confinement se constate à partir du début du mois d’avril. En absolu comme en relatif dans l’ensemble des annonces sur Indeed.fr, le poids de l’alternance faiblit jusqu’à la mi-juin. À partir de cette date, le rattrapage est très clair : la part des offres en alternance ou en apprentissage est beaucoup plus élevée cette année qu’en 2019 ou 2018. Sur la période du 1er août au 15 septembre, le nombre d’offres avait même augmenté de 12 % par rapport à 2019 et de 25 % par rapport à 2018.

Graphique en courbes illustrant la part en pourcentage de l'alternance et l'apprentissage dans les annonces d'Indeed.fr en 2018, 2019, 2020.

Le graphique en courbes illustre la part en pourcentage de l’alternance et de l’apprentissage dans les annonces d’Indeed.fr en 2018, 2019 et 2020. L’axe vertical indique la part entre 0 et 3, en incréments de 0.5. L’axe horizontal indique tous les mois de janvier à décembre. Les courbes individuelles représentent les années : 2018, 2019 et 2020. Les courbes représentant 2018 et 2019 suivent le même cours, commençant au plus bas de l’axe pour augmenter en avril puis faiblir à partir de mi-juin et chuter en décembre. La courbe représentant 2020 suit le même cours, s’élève jusqu’à mi-juin puis dépasse les autres courbes, avec un nombre élevé d’offres en alternance ou en apprentissage entre août et septembre.

Si certains secteurs, notamment les plus exposés à la crise, ont réduit leur effort de formation des apprentis (ressources humaines, hôtellerie, industrie, banque), ce sont surtout les secteurs de la vente et du service client qui ont tiré la croissance de l’apprentissage.

Du côté des candidats, on constate également une augmentation des recherches d’emplois sur Indeed pour des postes d’apprenti ou d’alternant, avec un pic autour de mi-juillet.

Retrouvez l’analyse complète de notre économiste Alexandre Judes sur cet article : L’apprentissage et l’alternance offrent une lueur d’espoir à de nombreux jeunes dans la crise.