Point de situation sur le marché de l’emploi : le nombre d’offres se stabilise désormais

Alexandre Judes, économiste au sein du Hiring Lab, fait à nouveau le point sur le nombre d’offres d’emploi sur Indeed (données au 1er mai 2020). Après plusieurs semaines de baisse consécutives, le nombre total d’offres tend à stabiliser. Le flux de nouvelles offres repart à la hausse, signe que de nombreuses entreprises se préparent à reprendre les recrutements. Les métiers des soins infirmiers sont particulièrement demandés.

Graphique en courbes illustrant les offres d'emploi en France et la moyenne mobile 7 jours, 1er février = 100. Dernier point : 1er mai.

Le graphique en courbes illustre l’évolution des offres d’emploi en France et la moyenne mobile 7 jours, 1er février = 100. Dernier point : 1er mai. L’axe vertical indique une échelle allant jusqu’à 150 en incréments de 50. Les courbes commencent à 100. L’axe horizontal indique les dates : 1er février, 1er mars, 1er avril et 1er mai. Trois courbes individuelles représentent les années : 2018, 2019, 2020. La source du graphique est Indeed.

Depuis mi-mars, les offres d’emploi en France se sont raréfiées dans tous les métiers. La plupart des secteurs accusent des baisses en tendance comprises entre 40 et 60 %. C’est particulièrement vrai pour la vente, l’administratif, le commerce, l’hôtellerie-restauration ou le transport. D’autres s’en sortent un peu mieux, avec des baisses inférieures à 40 % : c’est le cas de l’éducation et de la formation, de l’informatique, de la médecine-pharmacie ou de l’immobilier. À noter que le secteur de l’hygiène et de la propreté, dont le rôle est pourtant crucial en temps de pandémie, affiche une baisse de près de 70 % : il est en effet un sous-traitant de nombreux secteurs à l’arrêt ou dont les locaux sont à présent vides. Seuls les soins infirmiers affichent une tendance en hausse par rapport à l’année dernière à +16,5 %, contre +22 % environ la semaine dernière.

Tableau illustrant tous les secteurs en baisse sauf les soins infirmiers d'après les annonces sur Indeed.fr au 1er mai.

Le tableau illustre tous les secteurs en baisse sauf les soins infirmiers d’après les annonces sur Indeed.fr au 1er mai. À gauche, les métiers choisis, à droite la variation de tendance dans les annonces, en pourcentage. De haut en bas, les métiers choisis avec des baisses inférieures à la moyenne : Soins infirmiers 16,5%, Armées -11,3%, Immobilier -11,7%; Pharmacie -17,6%, Enseignement et formation -33,6%. Les métiers choisis avec des baisses comparables à la moyenne : Développement de logiciels -36,0%, Banque et finance -37,6%, Soins personnels et à domicile -42,4%, Juridique -42,5%, Marketing -47,0%, Agriculture et foresterie -49,1%, Médias et communications -50,2%, Aérien -51,7%. Les métiers choisis avec des baisses supérieures à la moyenne : Vente et prospection commerciale -52,0%, Logistique et transport -52,6%, Culture et loisirs -54,5%, Tourisme et hôtellerie -55,8%, Administration -56,8%, Beauté et bien-être -60,4%, Restauration -66,0%, Propreté et hygiène -68,5%. La source du tableau est Indeed.

Retrouvez l’analyse complète sur cet article du Hiring Lab.