Recrutement : une révolution nommée soft skill

Featured Video Play Icon

À mesure que la révolution digitale transforme le monde du travail, les entreprises doivent revoir leurs processus de recrutement. Pour débattre du sujet Caroline Loisel, experte RH du HUB Institute, accueille Vincent Montet, Directeur & fondateur du MBA DMB, Matthieu Eloy, Directeur Général d’Indeed, et Pierre-Marie Argouarc’h, Directeur de l’expérience collaborateur et de la transformation de la FDJ.

Aujourd’hui, de nombreux métiers sont en tension sur le marché de l’emploi, et les entreprises cherchent toutes à recruter les mêmes talents. Quels sont-ils ? Ce sont des personnalités ayant des compétences de savoir-être, avant les compétences techniques qui peuvent s’apprendre tout au long d’une carrière. Parmi ces soft skills, on retrouve l’autonomie, l’empathie, la capacité à donner et recevoir du feedback, le sens de l’effort, etc.

Et demain ? Au fur et à mesure que le recrutement s’automatise, bénéficie de technologies et de données, paradoxalement l’humain pourra prendre toute sa place. Plus la mise en relation entre candidats et employeurs sera facile et efficace, plus le recruteur pourra se consacrer au coeur de son métier : évaluer la personnalité du candidat et détecter les talents.