Nos experts répondent à vos questions

Featured Video Play Icon

Publication d’offres gratuites, campagnes d’annonces sponsorisées, sourcing de talents, marque employeur et mesure de vos performances : Indeed vous accompagne sur l’ensemble de votre stratégie de recrutement.

Ce mois-ci, nous avons changé la formule de notre webinar en vous laissant le choix des thèmes abordés. Notre équipe d’experts a répondu en direct à vos questions sur les sujets qui vous intéressent autour de l’utilisation d’Indeed, des tendances en matière de recrutement ou plus largement du marché de l’emploi.

Voici quelques extraits de ces échanges que vous pouvez visionner sur la vidéo ci-dessus.

Quelles sont les grandes tendances que vous observez sur le comportement de recherche des candidats ?

Éric Gras : Les candidats souhaitent de plus en plus effectuer une recherche simple, rapide et efficace. Cela se répercute notamment avec une montée du trafic sur mobile. Les contenus des offres d’emploi, et plus largement le parcours candidat dans sa totalité, se doivent d’être adaptés au mobile. Aujourd’hui, un certain nombre de talents ont le choix et sont parfois sur-sollicités. Les employeurs doivent donc faciliter l’accès à leurs offres avec des annonces attractives et la candidature doit être simple, en deux coups de pouce ou presque !

Comment travailler le roulement de la visibilité de l’annonce ?

Charles Chantala : Le principe de base est le suivant : Indeed agrège et référence toutes les offres en ligne sur internet. Ainsi, par défaut, en tant que recruteur, vous pouvez voir vos offres d’emploi sur Indeed, gratuitement : c’est la visibilité organique. L’inconvénient, c’est que vos offres sont rapidement noyées dans la masse parmi toutes les annonces similaires. La solution que nous proposons aux recruteurs qui souhaitent davantage de candidats est de sponsoriser leurs offres, c’est-à-dire les mettre en avant. Concrètement, avec la sponsorisation, elles vont apparaître en tête de page des résultats de recherche pertinents, pendant la durée choisie. Si le recruteur souhaite beaucoup de candidats, il investira un budget plus important. Dans tous les cas, nous déduisons de ce budget uniquement les clics que l’annonce a effectivement reçus. L’intérêt de cette sponsorisation est de mettre de côté le critère de l’ancienneté de l’offre. En organique, ce sont les annonces les plus récentes qui apparaissent en premier. Avec la sponsorisation, l’employeur reste maître de sa visibilité, c’est lui qui décide si l’annonce doit toujours être mise en avant ou non. La pertinence de l’annonce et le budget associé seront les critères prévalents pour bénéficier d’un bon emplacement dans les résultats de recherche.

Éric Gras : Sur Google, la plupart des utilisateurs consultent en moyenne une à une page et demie de résultats. Sur Indeed, les candidats regardent en moyenne 7 à 8 pages de résultats. Il n’y a pas que la première page qui compte ! Il faut ensuite prendre en compte le degré de concurrence sur l’offre que l’on souhaite diffuser. Pour un poste de commercial à Paris, le candidat aura entre 38 000 et 42 000 offres en ligne sur Indeed. Le même poste dans la Creuse n’aura pas la même concurrence. Il faut donc adapter son budget de sponsorisation en fonction de cette concurrence.

La localisation est-elle un frein pour les chercheurs d’emploi ?

Alexandre Judes : Oui, la localisation est un frein pour les chercheurs d’emploi. Selon un récent rapport de l’IGAS, on pourrait espérer réduire de 1 à 2,5 point le taux de chômage en améliorant la mobilité des travailleurs. Le premier obstacle est le manque de logements. Il n’y a pas assez d’offre de logements dans les agglomérations et dans les bassins d’emploi. Ensuite, vient la question du transport. Se déplacer en voiture coûte cher au particulier, et développer les infrastructures de transports publics revient également très cher à la collectivité. Pour répondre à ces enjeux, il existe tout de même des actions à la portée des entreprises. Par exemple, encourager le télétravail. Aujourd’hui, entre 30 % et 40 % des actifs français ont accès au télétravail. C’est une véritable réponse au problème de mobilité.

Éric Gras : En termes de comportement de recherche d’emploi, la rémunération est importante pour attirer des candidats vers une offre. Lorsqu’il n’y a aucune indication sur la rémunération proposée, c’est un frein. Culturellement en France, les employeurs n’ont pas l’habitude de communiquer de façon transparente sur la rémunération. Pourtant, c’est une attente forte du côté des candidats. Ces derniers ont besoin de connaître a minima dans quelle tranche de salaire se situe le poste proposé afin de décider de postuler ou non. Les deux autres critères importants au moment de s’intéresser à une offre sont la flexibilité des horaires et la localisation géographique.

Alexandre Judes : Les études comportementales et économiques montrent que les critères de satisfaction au travail ne sont pas les mêmes que les critères d’insatisfaction. Dans les facteurs de satisfaction, la flexibilité occupe une place importante alors que la rémunération revient davantage comme un élément d’insatisfaction. En résumé, on peut dire que le salaire peut rendre un travailleur malheureux, mais qu’on aura du mal à rendre un salarié heureux grâce au salaire.

Pouvez-vous nous donner plus de détails sur la CVthèque proposée par Indeed ? Combien de candidats ont déposé leur CV ? Proposez-vous un essai gratuit pour les recruteurs ?

Charles Chantala : La CVthèque est très fidèle à la philosophie d’Indeed, à savoir proposer un service de qualité aux candidats, mais sans contrainte. Il n’est pas obligatoire pour les candidats de créer un compte et de déposer son CV. La plateforme est gratuite et sans publicité, aucune inscription n’est indispensable. Mais comme ce service facilite la recherche d’emploi des candidats, ils ont été de plus en plus nombreux à y déposer un CV. Aujourd’hui, nous possédons la plus grande base de données avec 6,4 millions de CV en France1. Nous mettons cette CVthèque à disposition des recruteurs qui l’utilisent pour les profils les plus pénuriques, lorsque la simple diffusion d’une offre ne suffit pas à générer suffisamment de candidatures. Tous les recruteurs qui ont un compte Indeed peuvent consulter les CV gratuitement, en revanche les coordonnées de ces candidats ne sont accessibles que via une licence payante. Une licence est une somme de crédits que les employeurs dépensent en contactant les candidats. Lorsque le candidat répond au recruteur, le crédit est remboursé. Cela encourage les bonnes pratiques d’approche auprès des candidats. Et ce sont mêmes deux crédits remboursés lorsque le candidat est intéressé et répond positivement à cette demande de mise en relation. Enfin, nous offrons un certain nombre de crédits dès lors que l’employeur sponsorise une offre d’emploi.

Éric Gras : La CVthèque était gratuite auparavant, mais l’expérience candidat s’était alors détérioré. Certains d’entre eux étaient sur-sollicités de manière inadéquate. Ce système de bonus de crédits est très intéressant car il incite à la personnalisation. Plus l’approche est personnalisée, meilleur sera le taux de retour de la part des candidats.

Quel est l’impact des avis sur l’entreprise pour le recrutement ? Comment répondre aux avis ?

Charles Chantala : La présence d’informations, la transparence de façon spontanée sur la qualité des conditions de travail et l’ambiance au sein de votre entreprise sera toujours meilleure que l’absence d’informations. Les candidats souhaitent se renseigner, et savent faire la part des choses en consultant des avis positifs comme négatifs.

Éric Gras : Il faut une diversité d’avis. 87 % des chercheurs d’emploi lisent les avis avant de se forger une opinion2. Même dans le cadre d’une cooptation ou d’une recommandation, les avis en ligne restent importants pour se renseigner et comparer les employeurs. Le pire, c’est de ne pas avoir d’avis du tout. Les avis négatifs font partie du jeu. Ma recommandation est de répondre aux avis négatifs.

Comment rendre sa Page Entreprise plus attractive ?

Charles Chantala : Le premier conseil est de proposer du contenu qui soit le plus authentique possible. Les vidéos de présentation d’entreprise qui ont le plus de succès sont celles qui présentent le cadre de travail de façon très naturelle, et également celles où ce sont les collaborateurs eux-mêmes qui parlent de leur métier. La forme n’a pas besoin d’être parfaite, l’authenticité du contenu prime.

 

1 source : données Indeed, décembre 2018
2 source : Decipher/FocusVision pour Indeed, n=5 500 (mondiales)