Rédiger une offre d’emploi efficace pour des candidatures de qualité

Avez-vous déjà consulté votre liste de candidats en vous demandant pourquoi certains ont pensé convenir au poste proposé ? Au vue de leur parcours, vous ne parvenez pas à comprendre ce qui les a décidé à postuler. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans ce cas.

Recruter prend généralement du temps. Pour optimiser ce temps, définissez précisément les attentes concernant vos postes dès le début. Indiquer clairement dans l’annonce ce que le poste requiert comme expérience facilitera les choses pour vous et pour les candidats !

Si la majorité des candidatures que vous recevez ne sont pas qualifiées ou adéquates, vous pouvez probablement améliorer vos annonces. Une bonne description de poste amène une majorité de bons candidats.

Alors, comment rédiger des offres efficaces ? Voici nos conseils.

Attirez l’attention avec une bonne introduction

Pensez à votre accroche comme celle que vous utiliseriez dans une application de rencontres. Après tout, vous vous engagerez dans une relation professionnelle (espérons-le à long terme) avec votre prochaine recrue. Que pouvez-vous dire au sujet de l’entreprise et du poste qui donne envie d’en lire davantage ? Soignez cette présentation, sans en faire trop non plus.

L’introduction permet de donner un aperçu de la culture de votre entreprise tout en citant les compétences générales attendues pour le poste. Voici un exemple : « Madame, Monsieur est une start-up qui vient de lancer un nouveau concept store à Cagnes-sur-Mer. Dans cet espace conçu comme une vraie Maison, tu trouveras un salon de coiffure cosy avec son jardin intérieur, le plus grand espace barbier de la Côte d’Azur, une étonnante boutique de cosmétiques et parfums exclusifs, ainsi qu’un coffee-shop stylé avec de bons produits bios. Notre mission : créer un nouveau lieu de vie pour se faire belle et beau, tous ensemble. Pour son espace barbier, nous recherchons des coiffeurs barbiers dynamiques et passionnés avec l’esprit commercial, attirés par un environnement cool, les meilleures techniques pour se perfectionner et une super clientèle à chouchouter ! ».

Bien sûr, à peu près tout le monde se considère sympathique et fiable. Personne ne vous dira : « Je ne viendrai pas travailler certains jours ». Mais vous pouvez préciser les traits de personnalité souhaités dès cette introduction, pour impliquer le lecteur. Enfin, rappelez-vous que poser les bonnes questions lors de la vérification des références et lors des entretiens est le meilleur moyen d’identifier les soft skills (compétences non techniques) qui ne sont pas souvent indiquées dans le CV.

Gagnez du temps dans l’introduction en vous concentrant sur l’essentiel. Vous détaillerez la liste des exigences et compétences attendues plus loin dans la description de poste.

Soyez précis et détaillé

Nous vous suggérons ce petit exercice : expliquez à l’oral les responsabilités du poste et les tâches quotidiennes, comme si vous parliez à votre ami (et que vous souhaitiez vraiment le coopter), et prenez des notes.

De nombreux employeurs estiment qu’ils doivent utiliser un langage qui ne parlera qu’aux candidats qualifiés qui comprennent déjà le métier. Ils rédigent alors un descriptif de poste extrêmement succinct en supposant que le candidat qualifié saura déjà à quoi correspond le poste grâce à l’intitulé. Mais cette méthode peut avoir l’effet inverse car elle laisse aux candidats non qualifiés plus de marge pour interpréter la fiche de poste à leur manière !

Prenons par exemple un poste de peintre. Si vous définissez le travail comme « appliquer de la peinture sur des surfaces ou des structures intérieures et extérieures », vous ouvrez la porte à tout bricoleur du dimanche qui a su repeindre son salon ou une chambre d’enfant. Pour éviter cela, précisez quels types de structures ils seront chargés de peindre. Est-ce un immeuble de cinq étages ? Une maison ? Recherchez-vous uniquement un peintre professionnel ? Ces précisions sont importantes.

Le mieux est de donner au candidat une bonne idée de ce à quoi sa nouvelle vie ressemblera dans le poste. Par exemple, avec un détail des tâches comme « modifier un logiciel existant pour corriger des erreurs, l’adapter à un nouveau matériel ou mettre à niveau des interfaces et améliorer les performances », un candidat non qualifié risque peu de postuler. En revanche, pour les ingénieurs en logiciel expérimentés, cette description fera écho à leurs postes précédents. Ils seront alors à même de postuler avec confiance si l’emploi correspond à tous leurs autres critères.

Énumérez les exigences du poste, raisonnablement !

La recherche d’emploi est un travail en soi, qui peut rapidement passer de passionnant à fastidieux et déprimant en cas de surcharge d’information. Aidez les candidats avec une liste à puces. Imaginez à l’inverse si chaque CV que vous avez dû lire était sous forme de paragraphe ! Une liste à puces permet au candidat d’être efficace et de vérifier point par point s’il est la perle rare que vous recherchez.

Attention cependant à ne pas étirer votre liste à l’infini ! Face à une liste trop longue, le chercheur d’emploi accablé pourra penser qu’il est impossible pour quiconque d’être qualifié pour le poste. Ou alors, il risque de ne voir que les puces pertinentes au vue de son profil et d’ignorer celles qui sont les plus importantes.

Nos données montrent que les offres d’emploi d’une longueur de 700 à 2 000 caractères reçoivent jusqu’à 30 % de candidatures de plus que les autres offres.

Il est préférable d’énoncer en premier les exigences minimum requises pour prendre en compte un candidat. Si vous utilisez les termes « préféré » ou « souhaité », il est fort probable que la plupart des candidats n’auront pas cette compétence ou expérience. Alors demandez-vous s’il s’agit là d’une exigence indispensable ou non. Énoncer une compétence en ajoutant « requis » éloignera les profils inadéquats.

Faîtes valoir les avantages

Maintenant que vous avez vendu le poste à un public qualifié, il est temps de vous vendre face aux concurrents. Peu de gens vont s’investir dans une entreprise qui ne leur rendra pas assez en contrepartie. Ainsi, s’ils conviennent parfaitement au poste, pourquoi ne pas leur montrer à quel point ils seront valorisés et récompensés s’ils vous choisissent ?

En dévoilant certains avantages, vous suscitez l’intérêt du candidat. C’est gagnant-gagnant pour les deux parties, futur employé et employeur. Si vous ne montrez pas au candidat que vous vous occupez bien de vos employés, ils trouveront une entreprise qui le fera. Les avantages sont aujourd’hui un atout concurrentiel pour vous démarquer en tant qu’employeur, alors mettez-les en avant. Proposez-vous une bonne mutuelle ou un système d’épargne salariale avantageux ? Offrez-vous le repas gratuit tous les jours ? Les chiens sont-ils autorisés au bureau ? Certains éléments peuvent faire la différence.

Vous ne proposez pas les congés illimités ou l’un des avantages couramment pratiqués dans le secteur des technologies ? Pas de problème. Tout le monde ne recherche pas la même chose : l’essentiel est de faire preuve de transparence sur ce que vous pouvez offrir.

En conclusion

La prochaine fois que vous rédigez une offre d’emploi, vous pouvez la faire lire à certains collaborateurs. Demandez-leur s’ils postuleraient et, dans l’affirmative, pourquoi ? Il pourrait également vous être utile de voir si vous identifiez des tendances dans les types de candidats que vous recevez. Cela peut vous aider à comprendre quoi faire différemment.

Recruter est un métier difficile mais passionnant, à la recherche du nouvel employé avec un point de vue et un potentiel pour aider votre entreprise à grandir et se développer. Dans ce processus, l’étape de la rédaction de l’offre d’emploi est cruciale. Vous pouvez faire des essais et des erreurs pour comprendre ce qui fonctionne et ne fonctionne pas, jusqu’à obtenir un flux constant de candidats qualifiés.