L’art de dire « non » : comment annoncer à un candidat qu’il n’a pas décroché le poste ?

Recruter les bonnes personnes est l’une des choses les plus importantes qu’une entreprise puisse faire. Cependant, la façon dont vous refusez les candidats est également cruciale. Après tout, la plupart des entreprises refusent bien plus de personnes qu’elles n’en embauchent. Et dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, ces personnes peuvent partager leurs expériences plus facilement que jamais. La façon dont vous gérez les refus fait partie de l’expérience candidat, et a un impact sur votre réputation.

Si vous maîtrisez l’art de dire « non », il se peut que le candidat recalé vous recommande quand même auprès d’autres chercheurs d’emploi, ce qui est d’autant plus important si vous recrutez beaucoup. Il est également possible de l’embaucher plus tard, à un poste qui lui correspondra davantage.

Par conséquent, comment pouvez-vous faire en sorte que même les candidats non retenus fassent la promotion de votre entreprise ? Voici quelques conseils à suivre lorsque vous dites « non ».

N’ignorez pas les candidats

Qui n’a pas déjà vécu cette expérience à un moment ou à un autre : postuler pour un emploi et attendre éternellement une réponse qui ne vient jamais.
Bien entendu, on comprend facilement pourquoi de nombreux employeurs font silence radio en signe de refus. Ils ont peu de temps, et beaucoup de choses à faire. Cela peut être particulièrement tentant lorsque vous recrutez beaucoup.

Cependant, une étude a démontré qu’attendre la réponse d’un employeur potentiel est l’étape la plus fastidieuse ou frustrante pour les chercheurs d’emploi en France1.
Ignorer les candidats peut nuire à votre réputation. Comme l’indiquent 76 % des chercheurs d’emploi français, leur perception de l’entreprise est impactée de façon négative, voire très négative, s’ils n’ont plus de nouvelles après avoir envoyé leur candidature1.

Chaque candidat mérite de recevoir une réponse

Afin d’éviter que les candidats vivent une mauvaise expérience, communiquez systématiquement votre décision.

C’est tout à fait réalisable. Le géant américain du transport Enterprise s’engage à fournir une expérience de recrutement positive à chaque postulant, ce qui inclut une politique stricte consistant à toujours répondre aux candidats.

Marie Artim, vice-présidente du recrutement chez Enterprise, explique : « nous nous assurons que les gens comprennent qu’ils sont importants pour nous, même si nous ne donnons pas suite ».

Assurez-vous donc d’envoyer au minimum un email courtois aux personnes dont la candidature ne dépassera pas le stade de l’envoi de CV ou de l’entretien téléphonique.

Remerciez-les du temps qu’ils ont passé à postuler, et assurez-vous de leur souhaiter bonne chance dans leur recherche d’emploi. Bien entendu, laissez-leur également la possibilité de postuler de nouveau pour votre entreprise, au cas où un autre poste approprié serait à pourvoir.

Expliquez au candidat pourquoi il n’a pas décroché le poste

C’est encore mieux si vous pouvez personnaliser le message, en remerciant le candidat de l’intérêt porté au poste et du temps qu’il a consacré à y postuler. Faire preuve d’empathie lors du processus de refus sera bénéfique aux deux parties.

Informer le candidat de la raison pour laquelle ils n’a pas décroché le poste peut l’aider dans ses recherches futures.

Si vous recherchiez un candidat ayant davantage d’expérience dans un domaine particulier, faites-le savoir. Le projet pour lequel vous recrutiez a-t-il été annulé ? Dites-le. Manquait-il de compétences en particulier ? Soyez clair sur les qualifications ou l’expérience qui auraient pu lui donner plus de chances.

S’il apprécie vos remarques, il en parlera probablement au sein de son réseau ou en ligne, et votre réputation en bénéficiera.

Enfin, si sa candidature a retenu votre attention et que vous souhaitez garder son CV pour d’autres postes, informez-le également.

Comment gérer les candidats agressifs ?

Même après avoir tout fait pour rendre le refus moins brutal, il se peut que certains candidats se laissent déborder par leurs émotions et leur déception, et deviennent insistants ou passablement agressifs.
Un refus peut être dur : ne le prenez donc pas personnellement si quelqu’un se retourne contre vous. Souvenez-vous qu’il est fort probable que cette personne soit en colère contre la situation, pas contre vous, et qu’elle déverse sa frustration.

Face à l’hostilité d’un candidat, faites preuve de brièveté et de calme. Comme toujours, adoptez un comportement respectueux et empathique, mais n’entrez pas dans son jeu. Cela ne ferait qu’empirer la situation.

Récapitulatif

Il est fort probable que le candidat non retenu apprécie le fait que vous reconnaissiez le temps passé et les efforts fournis pour sa candidature.

Et qui sait d’où peut venir votre candidat suivant ?

Il peut s’agir de l’ami ou du collègue d’une personne que vous n’avez jamais recrutée, mais qui a beaucoup apprécié la courtoisie dont vous avez fait preuve, et vous a donc recommandé.
Nous souhaitons tous être traités avec respect, mettez-vous donc à la place du candidat et souvenez-vous que chaque personne avec qui vous interagissez est un ambassadeur potentiel de votre entreprise !

1 Source : Decipher/FocusVision pour Indeed, n=500

2 thoughts on “L’art de dire « non » : comment annoncer à un candidat qu’il n’a pas décroché le poste ?

Les commentaires sont désactivés.